Scoops, Rumeurs, Actualité.
La face cachée du hockey.

Ce sera comme si on est sur la glace avec les joueurs...

- Ça va être MALADE....

- Ce sera comme si on est sur la glace avec les joueurs...

- Wow..

- Seulement dommage qu'il y ait un DÉLAI de 5 secondes..

- Pour censurer les gros mots.

- Ça aurait été CRAMPANT...

Les fans du Canadien qui regarderont les matchs à TVA Sports, par exemple, auront droit à la retransmission universelle assurée par NBC (Sportsnet s’occupera de produire les matchs à Edmonton) tandis que la description des matchs comme tel sera faite en studio. Le fait qu’il n’y ait personne dans les estrades permettra aux diffuseurs de modifier l’emplacement traditionnel des caméras afin de les positionner à des points de vue optimaux. Là où il y a normalement une vingtaine de caméras dans un match normal, il y en aura cette fois-ci entre 32 et 35 placées stratégiquement dans la Place Rogers et le Scotiabank Arena.

« Une des caméras qu’ils utilisent et que nous sommes vraiment excités d’avoir est ce qu’on appelle une JitaCam, a expliqué Mayer. Il s’agit d’une caméra montée sur une grue et dotée d’un très long bras. Elle est positionnée au-dessus de la foule – on ne peut pas faire ça normalement – et qui fonctionne sur un propulseur. En gros, elle va se déplacer le long de la glace. On pense vraiment que cette caméra va donner un look très unique. Elle va être capable de suivre les joueurs et on va pouvoir ressentir la sensation incroyable liée à la vitesse de notre sport. »

Cette JitaCam a déjà été utilisée au cours des dernières années à l’occasion du Match des Étoiles.

En plus de l’habillage sonore et visuel fourni par les équipes, la ligue a décidé d’imiter d’autres circuits professionnels et d’ajouter du son supplémentaire. Elle le fera, pour le meilleur et pour le pire, en pigeant dans la banque de sons du développeur de jeux vidéo EA Sports. Ce qui risque de davantage capter l’imaginaire, selon nous, c’est qu’en l’absence de partisans dans les gradins, les nombreux micros saisiront avec plus d’acuité tous les bruits du match, que ce soit une mise en échec dans la bande ou le son d’un lancer frappé.

À noter que les télédiffuseurs retransmettront les rencontres avec un délai de cinq secondes afin de censurer certaines paroles que ces micros vont inévitablement capter.

« On sait que l’auditoire qui nous regarde est varié et, juste au cas où il y aurait du langage coloré, on veut protéger nos joueurs et nos coachs », a indiqué Mayer.

Peut-être que de brillantes idées à répéter émergeront de ce concept particulier. Peut-être au contraire que tout cela aura un effet carton-pâte indigeste. Mais la télé étant l’unique véhicule pour vraiment promouvoir son produit en ce moment, ce n’est pas étonnant que la LNH veuille mettre le paquet à ce niveau-là pour marquer le coup.

Quant au Canadien, s’il se rend assez loin pour qu’il se dise un jour « ça nous prend Ginette », alors là, il aura vraiment marqué le coup.

Votre Voix