Les amateurs de sports au Québec, et particulièrement ceux qui suivent le hockey et le UFC, sont souvent confrontés à des frustrations liées aux services de diffusion en continu offerts par RDS et TVA Sports.

Ces deux chaînes, autrefois piliers incontournables pour les passionnés de sports, semblent aujourd'hui être perçues comme des sources de déception et d'irritation.

Voici un aperçu des témoignages de plusieurs abonnés qu nous écrivent, eux qui ne sont plus capables des problèmes récurrents, alors qu'ils payent de gros dollars pour avoir des services sensés fonctionner. Les critiques cinglantes sont méritées à cent pour cent.

Un abonné de longue date de RDS en ligne décrit son expérience comme un véritable cauchemar.

« Je dois toujours aller sur un stream illégal parce que leur site est tellement poche que ça bogue tout le temps. Ce n’est pas normal. »

Ce commentaire montre un problème récurrent de stabilité et de performance du site de RDS. Malgré le paiement d'un abonnement pour voir les différents évènements en ligne, les utilisateurs sont confrontés à des interruptions constantes et à des défaillances techniques, les poussant à se tourner vers des alternatives illégales mais plus fiables.

TVA Sports, quant à elle, ne semble pas attirer les foules. Une des raisons principales évoquées est le coût supplémentaire de l'abonnement, fixé à 8$ de plus par mois par rapport à RDS.

« Une raison pourquoi personne ne s'abonne à TVA Sports, c'est que c'est 8$ de plus par mois. De la grosse m...les deux... »

Outre le prix, la qualité du service est également mise en cause. Les streams sont décrits comme étant de mauvaise qualité, avec des "lags" fréquents et des commentaires répétitifs qui lassent les téléspectateurs.

Les interruptions et les "lags" ne sont pas seulement une nuisance, ils peuvent ruiner l'expérience de visionnement, surtout pour des sports où chaque seconde compte.

« Pour du UFC tu rates un coup, ça lag et tu reviens et c'est terminé."

Les amateurs de sports comme le soccer et le UFC sont particulièrement frustrés par ces problèmes techniques.

Les jours de match du Canadien de Montréal, les problèmes s’aggravent.

« Un mardi, match du Canadiens, y’a tellement de connexions en même temps que l’écran reste noir. »

De plus, la surabondance de publicités avant chaque vidéo, même pour des contenus insignifiants, est une autre source d'irritation.

« Ils ont en plus suivi la tendance TVA Sports de présenter 800 pubs avant une vidéo de 3 secondes d’un gars qui rentre une balle de golf. »

Les témoignages des abonnés de RDS et TVA Sports dressent un tableau sombre des services actuels. Entre les problèmes techniques, les coûts supplémentaires et la qualité médiocre des streams, les deux chaînes ont un besoin urgent de changement.

Les amateurs de sports méritent une expérience de visionnement fluide et sans interruptions, surtout à une époque où même les streams illégaux offrent une meilleure performance.

Il est grand temps que RDS et TVA Sports écoutent leurs abonnés et améliorent significativement leurs plateformes en ligne pour regagner la confiance et la satisfaction de leur audience.

Trop peu, trop tard. Car ces défaillances techniques donnent du jus au projet de Geoff Molson: HABS TV.

RDS et Geoff Molson ne seront pas invités au party. Le Réseau des sports croyait fermement qu'il reprendrait le monopole de la diffusion des matchs des Canadiens de Montréal en 2026, lorsque le contrat actuel de TVA Sports avec la LNH expirerait.

Pendant que les spéculations sur la fermeture de TVA Sports persistent, RDS se préparait tranquillement pour 2026.

Cependant, Geoff Molson a d'autres projets en tête. Le propriétaire des Canadiens de Montréal prévoit de lancer son propre service de streaming payant, où il diffusera les matchs de son équipe sur sa propre plateforme. Comparable à Apple TV, cette initiative promet d'être une source de revenus énorme pour Molson.

La disparition simultanée de RDS et TVA Sports pourrait représenter un soulagement pour Quebecor et Pierre-Karl Péladeau. Si les deux rivaux doivent tomber, il vaut mieux qu'ils le fassent ensemble, réduisant ainsi l'impact de leur chute. Connaissant l'orgueul de Péladeau, la pilue sera plus facile à avaler.

Au final, le grand gagnant sera Geoff Molson. Avec HABS TV, la plateforme de streaming payante des Canadiens de Montréal, il s'assure une nouvelle source de revenus significative et renforce la loyauté des fans.

Préparez-vous pour HABS TV, le service de streaming payant des Canadiens de Montréal, dès 2026. Soyez prêts à ouvrir votre portefeuille, car ça va coûter cher.

Mais au moins, votre évènement sportif préféré ne va pas "geler" au moment le plus important. Tant qu'à ça, on va payer Molson pour ne plus avoir les bogues de RDS et TVA Sports.

Ainsi va la vie....

Votre Voix