Scoops, Rumeurs, Actualité.
La face cachée du hockey.

Jonathan Drouin...selon son entraîneur du MIDGET AAA...

-Wow...

- Le support des anciens entraîneurs de Jonathan Drouin..

- Est IMMENSE...

« J’espère qu’il aura sa meilleure saison au niveau de la santé et du hockey, a-t-il dit. Et qu’il montrera son talent et son amour pour le hockey à la ville de Montréal. Juste par la façon qu’il jouera sur la glace, on ressentira sa passion pour son sport. » affirme Jon Goyens, qui a a dirigé Drouin avec les Lions du Lac-Saint-Louis dans le Midget AAA.

« Jonathan est l’un des premiers joueurs avec les Lions, pas le seul, qui m’a vraiment challengé sans rien dire de particulier à devenir meilleur et mieux préparé comme entraîneur. Il étudiait déjà vraiment bien le jeu et il voulait toujours s’améliorer. Il mangeait du hockey comme on mange une toast le matin. Après un match, quand la majorité des joueurs partait, il était encore habillé et il rentrait dans le bureau des coachs pour revoir des présences ou un jeu précis. Il cherchait à revoir ses erreurs, comme ses bons coups. »

« Oui, j’ai confiance de le voir rebondir. Les gens oublient que Jo à son arrivée dans le Midget AAA avec le Lac St-Louis était un joueur sous le radar. Il n’avait pas encore une grande notoriété. Ce n’est pas les Lions qui ont créé Jo, mais nous l’avons aidé. »

« On me posait la même question pour ses débuts à Montréal. Je sais que le monde peut dire que je suis un ancien coach de Jo dans le hockey mineur et que j’étais en amour avec ce joueur. Quand tu joues pour les Lions, il y a une pression. C’est un gros marché dans le Midget AAA, c’est une équipe prestigieuse. Après, il a joué à Halifax dans l’une des plus grosses villes de la LHJMQ. Il se retrouvait encore sous les projecteurs. »

« Jo a toujours roulé dans des minis-gros marchés. Il a toujours gagné. Oui, Montréal, c’est un autre niveau. C’est unique dans la LNH. Un joueur du Canadien, c’est comme une rock star. Ils sont des « Bono » du hockey. »

« Je ne veux pas bien décrire à quoi ressemble cette pression à Montréal. Mais il y a toujours un élément d’adaptation. J’espère pour Jo qu’il y parviendra. On veut juste qu’il soit content et qu’il performe à son potentiel. Moi, je pense que Jo sera correct. Il aura une belle saison. »

- Dominique Ducharme est d'accord.

« Aujourd’hui, Jonathan est probablement le joueur dans notre équipe qui regarde le plus de hockey. Tu peux lui parler d’un joueur dans une équipe X et il le connaît. Il l’a déjà vu jouer. Il ne regarde pas juste des matchs de la LNH. C’est un passionné. On parle d’adversité, il en a connu. Je le vois pratiquement tous les jours. Il est en bonne forme physique et mentale. Il a hâte que ça commence. J’ai hâte de le voir sur la glace. »

« Jo avait dominé à tous les niveaux avant la LNH. Il est un deuxième choix au total de la LHJMQ par les Mooseheads (2011) et un troisième choix au total par le Lightning (2013). Il fait face à de l’adversité dans la LNH. Je le vois grandir tous les ans pour mieux gérer ça. Je sais qu’il continue à travailler pour devenir le joueur qu’il veut être. Mais c’est un gars qui cherche tellement à bien faire que parfois ça peut jouer contre lui. Dans le sens qu’il peut se placer trop de pression. Si vous pensez que les gens ont de grandes attentes envers lui, il faut comprendre que Jo a des attentes encore plus élevées envers lui-même. »

 

Votre Voix