Scoops, Rumeurs, Actualité.
La face cachée du hockey.

Jordan Harris a MANIPULÉ un journaliste de TVA Sports...OUCH....

- Le journaliste de TVA Sports, Anthony Martineau, doit être fâché contre Jordan Harris...

https://www.tvasports.ca/2021/08/10/ch-jordan-harris-brise-le-silence-et-devoile-son-plan

- D'avoir été MANIPULÉ de la sorte par le défenseur....

https://hockey30.com/nouvelles/le-journaliste-de-tva-sports-sest-fait-manipuler-par-jordan-harris/

«Hey, comment vas-tu?»

«Moi, ça va, Jordan! Mais les partisans des Canadiens, eux, sont un peu nerveux...»

Depuis qu’Harris a décidé de retarder son entrée chez les professionnels pour demeurer une année supplémentaire dans les rangs collégiaux, à Northeastern, toutes les hypothèses, allant jusqu’aux plus farfelues, ont été entendues. 

«Il n’aime pas les Canadiens. Il veut faire faux bond à l’équipe! Ce n’est qu’une tactique pour quitter en douce», ont avancé certains partisans, en mars dernier, lorsqu’ils ont appris la décision de l’arrière gaucher. 

Avant d’aller plus loin, mettons immédiatement fin aux rumeurs. Maintenant. À l’instant. 

Jordan Harris aime profondément les Canadiens de Montréal. Il est fier d’être un espoir de l’organisation. Et il a lui-même tenu à rassurer les partisans de l’équipe. 

«J’ai toujours été conscient de la chance que j’aurais eue en me joignant dès cette année à l’organisation des Canadiens. Être repêché par cette équipe est, crois-moi, un privilège que je suis loin de prendre pour acquis. Mais au point où j’en suis dans mon cheminement académique et sportif, je ne peux pas prendre une décision sur un coup de tête. Je dois considérer tous les facteurs.»

«Graduer de l’université Northeastern représente beaucoup pour moi et je voulais terminer ce que j’avais commencé. J’ai aussi été nommé capitaine de cette équipe et je voue un respect sans bornes à tous mes coéquipiers et entraîneurs. Je vois mon association avec les Huskies comme un engagement. Il y a aussi l’aspect hockey. De mon point de vue, cette quatrième saison dans la NCAA me servira à améliorer les petits détails de mon jeu qui me chicotent. Je sais au fond de moi que je serai un meilleur joueur quand le moment de la LNH finira par se pointer.» 

«Je veux que tu saches que ç’a été extrêmement difficile pour moi. Ce fut des jours de réflexion très pénibles. Imagine que tu as l’occasion de discuter avec Marc Bergevin et Claude Julien dans la même journée. Tu raccroches et tu sais que ton rêve est de plus en plus concret. Mais je me disais aussi que l’université était importante pour moi. J’étais tellement mélangé! J’ai eu de nombreuses discussions avec mes parents. Pendant trois semaines, je me levais le matin en n’ayant aucune idée de la bonne décision à prendre. J’ai finalement choisi la NCAA et je crois, comme je le disais précédemment, avoir de bonnes raisons pour justifier cette décision.»

«Ça vient de mes parents. J’ai été élevé comme ça. Contrairement à plusieurs, je ne perçois pas l’université comme un simple tremplin vers la LNH. Je vais à l’école pour être éduqué. Je me présente chaque jour à l’université avec un seul objectif en tête : que mon expérience scolaire soit la plus enrichissante et complète possible. Le diplôme que je décrocherai dans quelques mois représente beaucoup pour moi.»

«Je suis sur la glace à tous les jours de la semaine,. Je patine six ou sept fois par semaine. Je m’entraîne aussi en musculation cinq jours sur sept, donc mes semaines sont bien remplies. Je mets vraiment l’emphase sur mon explosion et ma force physique. Je me sens plus fort et plus gros que je l’étais l’an dernier. Je suis très heureux de mon été d’entraînement jusqu’à présent. J’ai pris cinq livres de muscle, tout en étant très actif au niveau cardiovasculaire. Je pèse maintenant 190 livres et mesure 5 pieds 11 pouces.»

«Je suis vraiment excité par rapport à la prochaine saison. Nous compterons sur un groupe très talentueux en attaque, mais aussi très solide défensivement. La plupart de nos défenseurs de l’an dernier sont de retour et je sens tout le monde très prêt. Ce sera une belle saison.»

«Je veux vraiment m’établir comme un meneur. Je souhaite que les gars puissent me prendre comme exemple lorsqu’il est question d’habitudes de travail. Je veux aussi être présent pour les jeunes joueurs de l’équipe."

«Sur la glace, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour aider l’équipe à gagner. Oui, la dernière saison s’est bien passée pour moi, mais il y a quand même plusieurs aspects sur lesquels je souhaite travailler. Mon angle d’approche sur le porteur de la rondelle, mon positionnement en zone défensive... Chaque jour, je regarde plusieurs vidéos et j’essaie d’en tirer le maximum pour amener mon jeu à son plus haut niveau.»

Votre Voix