Scoops, Rumeurs, Actualité.
La face cachée du hockey.

Marc Bergevin, le Donald Trump du Québec...

- Marc Bergevin, le Donald Trump du Québec...

- On dirait que tous les employés du DG ont peur de lui...

- Au tour de Scott Mellanby, de parler de Bergevin, comme de la 8e Merveille du Monde...

«À l’attaque, ça faisait des années qu’on voulait se grossir et nous avons été en mesure de le faire avec Josh Anderson»

«Même avec [Tyler] Toffoli, c’est un marqueur de buts, mais il mesure aussi 6 pi 1 po, donc, il n’est pas petit», a encore souligné Mellanby, en vantant le travail effectué par l’organisation montréalaise durant la saison morte.

«Je ne dirais pas que nous avons une "superstar" à l’avant, mais nous sommes très bons devant le filet, nous sommes bons en défensive et nous avons de la profondeur à l’attaque. Je crois que nous aurons trois ou quatre trios pouvant marquer»

Très optimiste, Mellanby a vanté au passage l’ajout du défenseur Joel Edmundson et du gardien Jake Allen, deux anciens des Blues de St. Louis. Il a aussi estimé que les attentes envers le Canadien étaient désormais plus élevées pour l’état-major, mais aussi de la part des joueurs eux-mêmes.

Votre Voix