Scoops, Rumeurs, Actualité.
La face cachée du hockey.

Marc Bergevin regrette Nicolas Deslauriers...

- Marc Bergevin est à la recherche d'un GOON pouvant protéger les joueurs....

- Sportsnet et TSN sont sur la même LONGUEUR D'ONDES...

- Alors..

- Pourquoi s'être DÉBARRASSÉ du GOON DESLAURIERS??????

- Qui a très bonn réputation à Anaheim...

«J’aime travailler fort et pratiquer, alors il faut que les jeunes me suivent. J’ai une bonne relation avec eux, je suis "funny", mais il faut quand même travailler. Je leur dis ce que le coach veut. Si tu ne le fais pas, je n’irai pas le dire, c’est ton problème.»

«J’aurais aimé que quelqu’un fasse ça avec moi en début de carrière.»

«Quand "D-Lo" est arrivé, tous les Québécois, on était vraiment contents. C’est un mentor pour nous. Son éthique de travail est irréprochable. Sur la glace et au gym, il est toujours le premier arrivé et je peux te dire qu’il ne coupe pas les coins ronds.» affirme Benoît-Olivier Groulx.

«La 1re fois au camp d’entraînement, il ne m'a pas reconnu et m’as parlé en anglais. Je lui ai dit: tu ne te souviens pas de moi hein?».

«Ma relation avec le coach a tout changé avoue Deslariers. Dallas Eakins et moi, on a eu un peu la même histoire. Ça ne s’est pas bien terminé pour lui à Edmonton et moi à Montréal. C’était un "fresh start" pour les deux. Quand je suis arrivé, j’étais classé comme un dur, mais je devais prouver à nouveau que je peux jouer au hockey et m’adapter à la nouvelle LNH.» 

"Je me suis adapté et les Ducks m’ont récompensé avec un contrat de 2 ans et 2 millions de dollars, son plus beau contrat en carrière.

«Des fois, je regarde mes batailles c’est une adrénaline de fou dont je m’ennuie. J’ai vraiment hâte que ça recommence. J’ai toujours dit que me battre, c’est aussi le fun que marquer un but mais mon corps, surtout mes mains, avaient besoin de repos. Ça fait du bien.»

Votre Voix