Scoops, Rumeurs, Actualité.
La face cachée du hockey.

RETRAITE de RON FOURNIER: Un témoignage POIGNANT de Martin Lemay...

Regardez cette publication sur Instagram

Un monument de la radio sportive prend sa retraite. M. Ron Fournier Tout le monde aura son anecdote sur Ron mais je vais vous en raconter une qui m’est arrivée à mes débuts. On commence dans le milieu de la radio en faisant de la recherche et si on est chanceux les manchettes sportives. Aller au micro les premières fois c’est littéralement faire dans ses culottes... Après une semaine, tu devrais être rendu pas pire (pas pire pas pire pas pire) à livrer un bulletin de nouvelles de 1 minutes 30. Pas moi! Je suis pourri! J’ai une dyslexie (non diagnostiquée) et c’est 10x pire en ondes. Je suis TDA sévère diagnostiqué (mais pas à l’époque), je me perds dans mes idées en lisant... c’est horrible!!! Après un bulletin de sports, Ron appel sur la « hot line »: «  Martin, c’est Ron! Lis plus les sports, c’est terrible!! Mauvais, mauvais mauvais!!! Écoutes mon’ oncle Ronald et lis plus les nouvelles du sports!!! Je savais que j’étais pourri mais de me le faire dire comme ça j’étais sur le cul et j’avais chaud de honte!! Ron n’avait pas fini: « Lis plus les nouvelles du sports t’es pourri! Racontes moi les! Toi, tu es bon pour raconter... Donc raconte-moi les nouvelles! » Et à partir de ce jour, je n’ai plus écrit les nouvelles et essayé de faire comme les autres. Sous les conseils de Ron, j’ai raconté les nouvelles et des histoires à ma façon et c’est comme ça que j’ai fait ma place... en racontant! Plus tard j’ai souvent remplacé Ron à Bonsoir les sportifs et quand Ron a rencontré mon père avant sa mort, il lui a dis qu’un jour j’allais le remplacer... Personne peut remplacer Ron... Mais la fierté de mon père cette journée là... Un bon monsieur! Merci Ron! On se jase bientôt!!

Une publication partagée par Martin Lemay (@martinlemay32) le

- Wow...

- Quel témoignage de Martin Lemay envers Ron Fournier..

- FORT...très fort....

- De quoi nous donner la LARME à l'OEIL...

Un monument de la radio sportive prend sa retraite. M. Ron Fournier

Tout le monde aura son anecdote sur Ron mais je vais vous en raconter une qui m’est arrivée à mes débuts.

On commence dans le milieu de la radio en faisant de la recherche et si on est chanceux les manchettes sportives. Aller au micro les premières fois c’est littéralement faire dans ses culottes...
Après une semaine, tu devrais être rendu pas pire 
(pas pire pas pire pas pire) à livrer un bulletin de nouvelles de 1 minutes 30. Pas moi! Je suis pourri! J’ai une dyslexie (non diagnostiquée) et c’est 10x pire en ondes. Je suis TDA sévère diagnostiqué (mais pas à l’époque), je me perds dans mes idées en lisant... c’est horrible!!!

Après un bulletin de sports, Ron appel sur la « hot line »: «  Martin, c’est Ron! Lis plus les sports, c’est terrible!! Mauvais, mauvais mauvais!!! Écoutes mon’ oncle Ronald et lis plus les nouvelles du sports!!!

Je savais que j’étais pourri mais de me le faire dire comme ça j’étais sur le cul et j’avais chaud de honte!!

Ron n’avait pas fini: « Lis plus les nouvelles du sports t’es pourri! Racontes moi les! Toi, tu es bon pour raconter... Donc raconte-moi les nouvelles! »

Et à partir de ce jour, je n’ai plus écrit les nouvelles et essayé de faire comme les autres. Sous les conseils de Ron, j’ai raconté les nouvelles et des histoires à ma façon et c’est comme ça que j’ai fait ma place... en racontant!

Plus tard j’ai souvent remplacé Ron à Bonsoir les sportifs et quand Ron a rencontré mon père avant sa mort, il lui a dis qu’un jour j’allais le remplacer... 

Personne peut remplacer Ron... Mais la fierté de mon père cette journée là...
Un bon monsieur!

Merci Ron!
On se jase bientôt!!

Votre Voix