Scoops, Rumeurs, Actualité.
La face cachée du hockey.

Patrice Bergeron en TABARN...

- Wow...

- On a rarement vu Patrice Bergeron autant en TABARN...

«C’est sûr que c’est une surprise (le congédiement de Cassidy). On ne pouvait pas s’attendre à ça. Dans la Ligue nationale, quand tu n’atteins pas tes objectifs en tant qu’équipe, ce sont des choses qui peuvent arriver, malheureusement. En tant que joueur, c’est décevant parce que tu as tout le temps un rôle à jouer là-dedans. Il y a un sentiment de responsabilité, c’est clair»

«C’est une business de résultats et, quand les résultats ne sont pas là, la solution envisagée est souvent celle-là, plutôt que de changer une équipe au complet. Il reste que ça revient sur les épaules des joueurs quand même. On a notre gros mot à dire dans les résultats de l’équipe»,

«Il y a toujours un effet de choc. On établit des relations professionnelles, mais après six ans avec Bruce, il y a aussi une relation plus personnelle qui se développe».

"La rumeur comme quoi j'accepterais de revenir seulement si Cassidy ne revenait pas est ridicule. «Ce n’est aucunement fondé, donc je ne mettrai pas d’énergie là-dessus. C’est une perte de temps et c’est vraiment des spéculations idiotes»

«J’ai toujours joué de la même façon, peu importe l’entraîneur. J’ai toujours eu le même désir de vouloir aider l’équipe et de donner ce que le coach attend de moi, même depuis le hockey mineur. C’est une fierté de jouer mon rôle comme mes entraîneurs veulent que je le joue.  

«Ça ne m’a jamais effleuré l’esprit que Bruce soit congédié. Pour moi, ça demeure la même réflexion: j’ai 36 ans et c’est la première fois de ma carrière que je termine un contrat sans avoir une extension."

"Ça me permet juste de faire un pas de recul pour voir vraiment ce que je veux. Ça va tellement vite qu’on ne prend jamais le temps de prendre un pas de recul. Ça fait couler de l’encre, mais ça ne devrait pas. Ça n’a aucun impact sur personne que je prenne quelques semaines pour réfléchir.»   

 

Votre Voix

.