Scoops, Rumeurs, Actualité.
La face cachée du hockey.

Pierre-Luc Dubois s'ouvre...sur la mort de son ami...

- Pierre-Luc Dubois s'ouvre...

- Sur la mort de son ami...Matiss Kivlenieks. 

« Ça n’a pas été facile. C’est la première fois que quelqu’un proche de moi, d’aussi jeune, qui n’a aucune maladie ou quoi que ce soit, meurt du jour au lendemain. Ç’a été difficile pour tout le monde qui le connaissait. » 

"J’étais proche de lui, mais je pense que ça va au-delà de ça. C’était tellement une bonne personne, c’est ce qui fait que c’est encore plus triste, ce qui est arrivé.

« C’était le début de sa carrière. Son rêve, c’était de jouer dans la Ligue nationale. J’étais là à son premier match, sa première victoire… C’est triste que sa carrière prenne fin aussi tôt, à un si jeune âge. » 

« Il me reste encore beaucoup d’années à jouer, alors pour moi, de prendre le numéro 80, c’est une façon de continuer un peu sa carrière, même si ce n’est pas son nom de famille qui est dans le dos ».

 

Votre Voix