Scoops, Rumeurs, Actualité.
La face cachée du hockey.

Bob Hartley ACCUSE les médias de Russie...

- Bob Hartley ACCUSE les médias de Russie...

- D'avoir MENTI...et inventé l'histoire de la TRANSPLANTATION du FOIE d'Alexei Emelin...

«Je reviens à Balachikha, le Laval de Montréal pour Moscou. On a fini nos partys. L’adrénaline baisse un peu maintenant. Et je réalise mieux qu’on vient de gagner la Coupe Gagarine», lance avec fierté Hartley en entrevue au Journal.

«Je ne parviens pas à dire des phrases, je baragouine le russe. Je connais beaucoup de mots et de verbes. Je peux passer mon message avec les joueurs qui ne maîtrisent pas parfaitement l’anglais pour qu’ils me comprennent. Les termes de hockey restent universels. Ça fait maintenant trois ans que je suis en Russie. Pour moi, c’est important de me tremper dans la culture. C’est une question de respect. Moi, il n’y a pas de politique. Je fais du hockey, mais je respecte l’héritage des pays qui m’accueillent.»

«C’était un moment magique de gagner avec Ilya. Il était notre capitaine depuis la perte d’Alexeï Emelin. Kovy est vraiment une bonne personne. Et j’étais heureux de revoir Emelin dans l’entourage. Il y avait des histoires inventées avec lui par des médias de Kazan. Il n’a jamais subi une transplantation du foie, il avait subi une réaction à des médicaments pour soigner une contusion à une jambe [charley horse].»

Emelin, qui a participé à 12 des 24 matchs en séries, n’était pas le seul éclopé dans le camp de l’Avangard.

«Nous étions les négligés au deuxième tour, en demi-finales et en finale. Il n’y a personne qui nous voyait comme les gagnants. Mais bang, on a réussi. Il y a des gars qui jouaient malgré une fracture à une main, une fracture à un doigt, des élongations musculaires et toute la patente. De mémoire, on avait sept réguliers sur la touche. Malgré ça, on a trouvé des façons de gagner.»

«On jouera encore à Balachikha l’an prochain et pour la saison 2022-2023, l’Avangard retournera dans un aréna flambant neuf à Omsk. J’ai déjà dit que j’aimerais vivre la première saison à Omsk. Mais on verra. J’ai encore la passion, la victoire me donne du gaz.»

Votre Voix