Scoops, Rumeurs, Actualité.
La face cachée du hockey.

Est-ce que Marc Bergevin va écouter Zachary Bolduc?

- Est-ce que Marc Bergevin va écouter Zachary Bolduc?

- Avec AUCUN QUÉBÉCOIS depuis le départ de Phil Danault...et possiblement de Jonathan Drouin...

- BERGY n'aura pas le choix..d'écouter le KID...

- Le joueur de centre...parle comme un HOMME...

- Et veut se développer à 100% avant de faire le saut dans la LNH.....

« Honnêtement, l’équipe que je préférerais, ce serait le Canadien ».

 « Il y a beaucoup de gens qui parlent du fait que c’est dur pour un Québécois de jouer à Montréal, du fait qu’il y a de la pression. Mais moi, je pense que la pression, ça fait partie du monde du hockey et il faut apprendre à gérer ça. »

"Ce serait un rêve pour moi. En plus, je réussis à m’imaginer un peu dans cette organisation."

« C’est vraiment une année qui a été difficile et ardue pour moi, laisse-t-il entendre. Je n’ai vraiment pas été chanceux. C’était la première fois de ma carrière que je subissais une blessure et on dirait que là, je les ai toutes subies dans la même année.

« J’ai quand même fait des apprentissages, malgré le fait de ne pas avoir joué énormément de matchs. C’est sûr que je sais au fond de moi que je peux jouer du meilleur hockey que ce que j’ai joué cette année. Mais je pense que j’ai réussi à grandir en tant que personne et en tant que leader avec mes coéquipiers. »

« Je n’avais aucun stress en lien avec le repêchage. Pour moi, c’était vraiment une année que j’attaquais d’un point de vue de l’apprentissage. Je savais qu’on n’avait pas la même équipe que l’année précédente et je savais que ça allait être plus dur pour moi et pour l’équipe. J’étais vraiment prêt à ce qui s’en venait à moi. »

"Ça ne s’est pas tout à fait déroulé comme je le souhaitais, mais j’ai réussi à grandir et à prendre de la maturité."

« Le rang ne m’importe pas vraiment. Je veux tomber dans une équipe qui a un plan pour moi, qui a des objectifs précis pour moi. »

« J’ai mon planl. Quand je vais arriver dans la LNH, je vais être prêt. Je veux avoir un impact. Je ne veux pas arriver trop vite et ne pas être tout à fait prêt. Le plan pour moi serait de passer deux autres années dans la LHJMQ, puis une année dans la Ligue américaine ou vraiment proche de la LNH. À 21 ans, j’aimerais avoir un poste et un impact avec l’équipe. » 

« Ce que je dis souvent, c’est que pour moi, c’est un pas de plus vers mon rêve, mais ce n’est que le début de ma jeune carrière. Le gros du travail reste à faire pour atteindre mes objectifs. » 

« Mon père est un peu plus stressé que moi, mais je pense que tout le monde est vraiment excité à l’arrivée de cette journée-là ».

« Ça va être une journée incroyable dont on va se souvenir toute notre vie. »

Votre Voix