Michel Bergeron avait finalement raison. Nick Suzuki, en snobant le championnat du monde, pourrait bien avoir compromis sa place au sein de l'équipe canadienne, si l’on en croit les projections du site de la LNH.

Alexis Lafrenière semble avoir été préféré à Suzuki dans la formation du Canada pour la toute nouvelle Confrontation des 4 nations qui se tiendra du 12 au 20 février à Montréal et Boston.

Le Tigre, en apprenant cette nouvelle, va sûrement se bomber le torse et rappeler à tout le monde qu'il avait vu juste.

Selon les trois journalistes du site de la LNH, la décision d'inclure Lafrenière au détriment de Suzuki fait déjà débat. La formation qu’ils ont concoctée pour l’événement est un mélange de jeunes talents et de vétérans éprouvés, mais l'absence de Suzuki ne passe pas inaperçue.

Des noms de joueurs comme Mark Scheifele et Ryan O’Reilly ont également été ignorés, tandis qu'en défense, les journalistes ont opté pour des défenseurs plus jeunee, avec Owen Power en tête, aux dépens de vétérans tels que Morgan Rielly, Kristopher Letang, Alex Pietrangelo, et Shea Theodore.

Dans les buts, la profondeur canadienne semble assez mince. Jordan Binnington, Adin Hill et Stuart Skinner ont été sélectionnés, ce qui soulève la question de savoir si Samuel Montembeault pourrait aussi être considéré.

Mais comme Suzuki, Montembeault a décisé de snober le championnat du monde, alors qu'il aurait pu défendre sa médaille d'or, ce qui a grandement frustré les dirigeants du Canada.

Rappelons que six joueurs ont déjà leur billet pour le tournoi, à savoir Sidney Crosby, Connor McDavid, Brayden Point, Nathan MacKinnon, Brad Marchand, et Cale Makar. Voici la formation proposée par le site de la LNH :

Attaquants

Mathew Barzal, Islanders de New York

Connor Bedard, Blackhawks de Chicago

Sidney Crosby, Penguins de Pittsburgh

Zach Hyman, Oilers d’Edmonton

Alexis Lafrenière, Rangers de New York

Nathan MacKinnon, Avalanche du Colorado

Brad Marchand, Bruins de Boston

Mitch Marner, Maple Leafs de Toronto

Connor McDavid, Oilers d’Edmonton

Brayden Point, Lightning de Tampa Bay

Sam Reinhart, Panthers de la Floride

Steven Stamkos, Predators de Nashville

Robert Thomas, Blues de St. Louis

Défenseurs

Noah Dobson, Islanders de New York

Drew Doughty, Kings de Los Angeles

Cale Makar, Avalanche du Colorado

Josh Morrissey, Jets de Winnipeg

Owen Power, Sabres de Buffalo

Devon Toews, Avalanche du Colorado

Gardiens

Jordan Binnington, Blues de St. Louis

Adin Hill, Golden Knights de Vegas

Stuart Skinner, Oilers d’Edmonton

Nick Suzuki et sa fiancée, Caitlin Fitzgerald, ont choisi de profiter des plaisirs du sud au lieu de participer au championnat mondial.

Cette décision avait engendré la colère de Michel Bergeron, qui n’a pas manqué de le critiquer. Le contraste entre les vacances luxueuses de Suzuki à Amanera, un complexe de luxe en République Dominicaine, et les attentes de Bergeron, un ancien coach pour qui le hockey doit passer avant tout, a créé une onde de choc sur la toile.

Pour Bergeron, ce choix était incompréhensible et surtout injustifiable. Il a comparé Suzuki à des athlètes comme Alex Ovechkin et Sidney Crosby, qui rejoignent leur équipe nationale dès que possible, et trouve difficile à croire que Suzuki soit trop fatigué pour représenter son pays. 

Aujourd'hui, il semble que les choix de Suzuki aient des conséquences réelles sur sa carrière. Bergeron, lui, se retrouve conforté dans ses opinions, prêt à proclamer à qui veut l'entendre qu'il avait raison. TVA Sports risque de voir un Michel Bergeron jubilant, rappelant sans cesse qu'il avait prédit cette situation, tant pour Suzuki que pour Montembeault.

Rappelons ses propos d'avril dernier:

«Quand je pense à de grands athlètes comme Alex Ovechkin, lorsque son équipe était éliminée, qui s’empressait d’aller rejoindre son équipe pour les championnats mondiaux... Là, je vois Suzuki, et on me dit qu’il est fatigué. Fatigué de quoi?» (crédit: TVA Sports)

«J’ai entendu cette semaine que Sidney Crosby, si on lui demandait, il y penserait. Peux-tu imaginer que Crosby va au Championnat du monde, mais que Suzuki est fatigué? Est-ce qu’il y a quelque chose que je ne comprends pas dans ça?»

Suzuki devra prouver qu'il mérite sa place parmi les meilleurs de son pays, tandis que Bergeron doit espérer que le capitaine continue d'être snobé.

Juste pour dire à tout le monde qu'il avait raison sur toute la ligne...

Votre Voix